Le bruit est un facteur de stress important. Pour s’en protéger et épargner le voisinage, il est important de bien s’équiper avec une porte d’entrée et des fenêtres adéquates. En ce qui concerne les portes d’entrées, plusieurs paramètres sont à prendre en compte pour une isolation phonique optimale.

L’étanchéité

Pour une meilleure isolation phonique, une porte d’entrée doit être étanche. Il est important que les joints périphériques soient bien réalisés. La serrure est également une source de déperdition d’isolation phonique.

La masse

Si l’étanchéité est bonne, la masse est le deuxième point à prendre en compte. Plus la porte est lourde, plus l’isolation phonique sera importante.

La porte d’entrée acoustique ou isophonique

La porte d’entrée isophonique (ou acoustique) a pour objectif principal d’assurer une isolation phonique maximale. Ce type de porte d’entrée a une masse importante et est pleine car les portes creuses laissent trop passer les sons. Elles peuvent être également planes (on dit qu’elles sont isoplanes) et renforcées de panneaux isolants.

La rigidité de la porte est également un aspect important dans l’isolation acoustique car elle assure un rôle d’amortisseur phonique. En ce qui concerne les matériaux, on privilégiera le métal ou le bois massif.

Dans le cas des portes d’entrées vitrées, le choix d’un double vitrage s’impose. Celui-ci isole assez bien phoniquement. Bien que ce choix soit intéressant pour la luminosité, le double vitrage classique a ses limites au niveau de l’isolation acoustique on pourra donc opter pour un vitrage asymétrique, par exemple 10/6/4, à isolation phonique renforcée.