Valentin Rialland est un DJ professionnel. Il explique ici comment il est possible de devenir DJ afin de gagner sa vie grâce à ses performances musicales. Pour démarrer, il faut d’abord consacrer du temps à l’études des mixes et mashups de DJ reconnus par le milieu professionnel. Suivez vos modèles !

Sessions live, podcasts et recherches en ligne

Valentin Rialland le répète, « Essayais de comprendre ce qui fait la différence entre un musicien amateur et un DJ professionnel ». Un excellente façon d’apprendre et de demander des conseils à un ami qui s’est mixer. Vous pouvez aller le voir et lui poser quelques questions,. Autrement il vous n’avez pas d’ami dans le milieu, il existe heureusement énormément de ressources en ligne. Vous pouvez par exemple faire vos recherches sur Youtube. On y trouve énormément de démonstrations notamment sur les sites spécialisés pour développer vos compétences

Aujourd’hui, une grande majorité de DJ utilisent Beatport ou le site Souncloud pour trouver de nouveaux morceaux. Il y a aussi de nombreux blogs dédiés à la musique tels que CODE de Billeboard, EDMTunes, EDM Sauce ou Dancing Astronaut.

Il  existe plusieurs façon de faire de la musique

Ce qui pouvait à l’origine être fait sur des platines vinyles, par des légendes telles que Larry Levan, Grandmaster Flash et Paul Oakenfold, peut maintenant être réalisé avec de nombreux équipement tels que les CDJ. Il s’agit de platines numériques sur lesquelles Valentin Rialland a appris et qu’il utilise toujours.

Il existe de nombreux logiciels extraordinaires comme Ableton, Traktor Pro, Serato ou même des application pour tablettes et écrans tactiles. Il y a aussi des interfaces matérielles comme APC40 dont ce sert Valentin Rialland. Il permet de jouer des samples, extraits ou pistes. Vous pouvez aussi bien utiliser des platines, des CDJ, un contrôleur S4 ou un Novation Launchpad.

Tous permettent de faire plus ou moins la même chose, c’est-à-dire mixer des morceaux.