Vous souhaitez donner un nouveau souffle à votre carrière ? Si vous visez un poste ou encore  un métier où l’obtention du diplôme est obligatoire, pourquoi ne pas tenter une validation des acquis par l’expérience, appelée aussi VAE ?  Qu’il s’agisse de changer d’emploi, d’évoluer, d’obtenir une augmentation ou encore d’ouvrir / gérer une entreprise, la VAE représente une solution toute indiquée afin de vous permettre d’accéder au diplôme qui vous ouvrira les portes de votre carrière. Retour sur un dispositif de plus en plus sollicité.

Une reconnaissance des compétences professionnelles

La Validation des Acquis par l’Expérience (VAE) permet d’obtenir un diplôme, un titre professionnel ou un certificat de qualification professionnelle grâce aux compétences acquises lors de son parcours professionnel. C’est une véritable valorisation de ce parcours professionnel ainsi qu’une reconnaissance des compétences. Elle s’adresse à tous, sans critère d’âge, de statut ou de niveau de formation, que vous soyez salarié en activité, travailleur indépendant ou demandeur d’emploi, chacun peut faire une demande afin d’obtenir le diplôme correspondant à son expérience.

Pour cela, la personne doit impérativement justifier d’une expérience d’1 an au minimum en relation avec le diplôme souhaité, en continu ou  non, à temps plein ou partiel. Afin de prouver ses connaissances et compétences, elle devra constituer un dossier de VAE examiné par un jury de professionnels et de formateurs. Il est parfois conseillé de suivre une formation complémentaire afin de maximiser les chances de réussite de la VAE, un congé spécifique a d’ailleurs été mis en place dans ce but. La VAE demande un fort investissement ainsi qu’une grande autonomie, le candidat devra élargir ses connaissances par tous les moyens, et tester ses connaissances par des corrigés ou des plateformes spécialisées comme jepreparemonbtscom.com.

Un droit à la formation pour tous

La VAE permet d’obtenir un diplôme identique à ceux délivrés lors d’un cursus dit classique, il doit cependant figurer au Registre National des Certifications Professionnelles. Et le panel est large ! Diplômes technologiques, de l’enseignement supérieur, des ministères chargés de la Jeunesse et des Sports, du Ministère de l’agriculture, des Ministères chargés des Affaires Sociales et de la Santé, du Ministère de l’Emploi… La liste est longue !

Inscrite dans le code du travail (« La formation tout au long de la vie) et le code de l’éducation, la validation des acquis par l’expérience représente un droit individuel : « Toute personne engagée dans la vie active est en droit de faire valider les acquis de son expérience, notamment professionnelle, en vue de l’acquisition d’un diplôme, d’un titre à finalité professionnelle ou d’un certificat de qualification ». Elle peut être financée par  l’Etat, les régions, les FONGECIF, OCPA, ou encore par votre employeur. Rapprochez-vous dans un premier temps de votre service Ressources Humaines afin de voir ensemble les possibilités.