Se former à l’entretien motivationnel est possible et nécessite une formation théorique et pratique de qualité. Vous êtes psychologue ou psychothérapeute ? Vous disposez déjà d’un socle de connaissances concernant les techniques de l’entretien clinique ou de l’entretien directif et semi-directif. L’entretien est un outil indispensable pour le psychologue et permet de créer un cadre adapté pour entamer une psychothérapie.
Les différentes étapes détaillées dans cet article vous permettront dans un premier temps de vous mettre à jour.

Les huit étapes dans l’apprentissage de l’Entretien Motivationnel
(source William R. Miller and Teresa B. Moyers)

1) L’esprit de l’Entretien Motivationnel
Avoir l’esprit ouvert à une approche de travail basée sur une collaboration plutôt que sur une idée de prescription. Cette approche respecte l’autonomie et la décision du patient et consiste davantage à susciter qu’à imposer. Cela demande d’avoir au minimum la volonté de renoncer à un quelconque rôle d’autorité, et plutôt d’explorer les capacités que les incapacités du patient avec un intérêt authentique pour l’expérience du patient et ses points de vue.
2) Les habiletés du psychologue centré sur le patient

Capacité à maîtriser l’art du psychothérapeute centré sur le patient pour fournir une atmosphère de soutien et de facilitation dans laquelle les patient s peuvent explorer en sécurité leur expérience et leurs ambivalences. Ceci implique une pratique aisée des questions ouvertes, de l’affirmation, de la synthèse et plus particulièrement la maîtrise d’une véritable empathie, comme la décrite Carl R. Rogers.

3) Reconnaître le langage de changement et la résistance

Capacité d’identifier le langage de changement et d’engagement du patient qui indiquent un mouvement vers le changement de comportement mais aussi bien reconnaître les résistances du patient . Le langage de changement inclut le désir, les capacités, les raisons et le besoin de changer, lesquels favorisent l’augmentation de la force de son engagement.

4) Provoquer et renforcer le langage de changement

Capacité à susciter et renforcer le langage de changement et le langage d’engagement. Ici l’orientation centrée sur les habiletés du patient est appliquée de manière stratégique pour renforcer en les différenciant le langage de changement et le langage d’engagement.

5) Rouler avec la résistance

Capacité à répondre à la résistance du patient d’une manière qui la reflète et la respecte sans la renforcer. L’essentiel est de « rouler » avec la résistance du patient plutôt que d’opposer une résistance.