Vous souhaitez vous reconvertir comme chauffeur poids lourds ? Vous n’êtes alors probablement pas sans savoir que, pour y parvenir, vous devez être obligatoirement titulaire du permis C autorisant la conduite d’un véhicule de transport de marchandises de plus de 3,5 tonnes.

Le principe du permis C

Vous devrez avoir plus de 21 ans et être obligatoire déjà en possession de votre permis B pour avoir le droit de vous présenter à l’examen du permis C. Vous devrez également vous soumettre à un examen médical. Pour les candidats en formation professionnelle de chauffeur routier, la limite d’âge minimum est abaissée à 18 ans.
Le permis C vous autorisera la conduite de tous les véhicules de transport de marchandises dont le PTAC (poids total autorisé en charge) est supérieur à 3,5 tonnes, avec une remorque dont le PTAC est inférieur à 750 kg. Il aura une durée de validité de 5 ans pour les titulaires âgés de moins de 60 ans. Celle-ci sera réduite à deux années pour les 60-76 ans pour atteindre une seule année au-delà de 76 ans. Le renouvellement du permis C est également conditionné par une visite médicale qui doit être demandée auprès de la préfecture de son domicile.

Comment se déroule l’examen du permis C ?

La première étape consiste à obtenir l’examen du code de la route. Cette formalité ne sera pas nécessaire si jamais vous êtes titulaire d’un autre permis de conduire depuis moins de 5 ans ou de l’examen du code seulement depuis moins de 5 ans également.
La seconde étape est un examen qui se déroule en dehors de la circulation. D’une durée de 30 minutes, il se décompose en plusieurs parties : tout d’abord un test écrit des connaissances théoriques du candidat, ensuite une vérification du véhicule effectuée par le candidat, puis un test oral portant sur la sécurité et la signalisation spécifique et enfin une épreuve de maniabilité du véhicule.
Pur accéder à cette troisième et dernière étape, il vous faudra avoir franchi avec succès les deux précédentes. Il s’agit d’un examen de conduite ayant lieu dans des conditions réelles de circulation. Celui-ci dure une heure durant laquelle l’examinateur s’assure des compétences du candidat à maîtriser son véhicule et ses grandes dimensions. En cas d’échec lors de cette ultime étape, sachez que vous serez autorisé à tenter votre chance deux autres fois durant un an.