Le vérin hydraulique fait partie de ces technologies étonnantes qui sont utilisées dans de nombreux domaines des chantiers de construction à aux machines industrielles pour transporter et déplacer des charges lourdes ou pour mettre en mouvement de puissants outils.

Fonctionnement d’un vérin

Les vérins hydrauliques sont des mécanismes étonnants. Leur puissance provient de liquides sous pression, généralement à base d’huile. En déplaçant ce liquide de façon contrôlée, la pression est transformée en force mécanique pour pousser un piston situé à l’intérieur d’un cylindre. Une tige transmet ensuite ce mouvement à l’outil final.

Genèse du vérin hydraulique

Comme de nombreuses inventions très courantes, il est difficile de déterminer avec précision qui est l’inventeur du vérin hydraulique. Ce type de technologies semblait être utilisé dès l’antiquité par les égyptiens dans le cadre de la construction des pyramides. Blaise Pascal, scientifique français du 17ème siècle, célèbre notamment pour ses travaux sur la pression a expliqué le principe du crève-tonneau qui reprend le principe du vérin hydraulique.

Au 19ème siècle et plus précisément à 1851, Richard Dudgeon, New-Yorkais originaire d’Edimbourg dépose le brevet du vérin hydraulique. Ce mécanicien est un inventeur de nombreuses machines mécaniques : il est notamment à l’origine du cric hydraulique ou encore d’un bus à vapeur avec lequel il impressionnera ses passagers lorsqu’il le présentera à New-York.

Cette invention se situe entre les deux révolutions industrielles qui ont permis l’essor et le développement de très nombreuses machines mécaniques : bateau à vapeur, industrie mécanisée, systèmes de levages hydrauliques et à vapeur… Le vérin hydraulique s’inscrit dans cette période d’innovation et de mécanisation et viendra jouer un rôle notamment dans le bâtiment et la construction où cet outil permettra de dresser des charges lourdes.

Le vérin hydraulique, un outil essentiel

Aujourd’hui, le vérin hydraulique est un outil qui fait l’objet de très nombreuses applications. Avantagés par rapport aux types de vérins (pneumatiques, électriques, manuel), ils sont généralement plus précis et plus puissants. Leur utilisation la plus visible est sur les tractopelles et autres machines de chantier articulées où le vérin permet de mettre en mouvement les bras mécaniques qui permettent à ces engins de déplacer de lourdes charges. Ces appareils sont également plus coûteux que les autres systèmes de vérins car la mise en place et l’entretien du circuit hydraulique étanche à 350 bars est une opération complexe. Face aux prix d’acquisition de ces machines, des entreprises spécialisées dans la construction de ces appareils telles que SAH Leduc proposent désormais également des activités de réparation de vérins hydrauliques.

Ces outils sont en effet facilement démontables et il est beaucoup plus abordable de procéder à leur réparation et à leur ré-assemblage une fois que l’ensemble des pièces qui les compose sont usinées.