Vous cherchez ou avez trouvé l’appartement de vos rêves ? Voici nos 5 étapes clés de la signature d’un bail. Ces démarches sont importantes pour emménager le plus rapidement possible dans votre nouveau nid douillet.

1 – Renseignez-vous sur ce qu’est un bail

Un bail est un contrat de location signé entre deux parties. Celui-ci reprend les obligations entre locataire et propriétaire. Il est obligatoire, alors si un propriétaire ou une agence immobilière ne le mentionne pas avant la remise des clés, éclipsez-vous. Sans lui, vous ne pourrez pas percevoir les aides financières de la Caisse d’Allocations Familiales. Cette étape fait partie des étapes clés dans la signature du bail, vous devez connaître les tenants et les aboutissants de ce contrat.

2 – Quel type de bail ?

Deux types de baux existent : un pour un logement meublé et un autre vide. Le bail qu’on appelle « étudiant » est un bail pour locations meublées, car celui-ci dure 9 mois.
Le bail meublé est le plus approprié pour les étudiants. En effet, vous n’aurez pas à déménager ou acheter un lit, un réfrigérateur et des rangements.
Le bail « classique » est d’une durée d’un an pour une location meublée ou trois ans pour un logement vide. Ce type de bail est très intéressant pour les étudiants qui souhaitent rester plus d’une année dans une même commune.

3 – La composition de votre dossier

Une fois que vous avez repéré le bien qui vous intéresse, prenez rendez-vous pour une visite. Avant celle-ci, constituez votre dossier afin qu’il soit prêt à être remis au bailleur une fois la visite terminée.. Cette étape clé dans la signature du bail ne peut être ignorée car sans ce dossier l’appartement risque de vous passer sous le nez
Voici la liste des documents qu’un propriétaire est en droit de demander pour un dossier lié à une location :
Photocopie de votre pièce d’identité
Justificatif de domicile
Justificatif d’activité
Justificatif de ressources

Comme vous êtes étudiant, une personne de votre entourage doit se porter caution. Il s’agit du garant et ce dernier doit fournir les mêmes justificatifs que vous.

Pour en savoir plus sur les étapes clés de la signature d’un bail, n’hésitez pas à vous renseigner auprès d’un professionnel de l’immobilier.

4 – La visite du logement

C’est l’une des étapes clés dans la signature d’un bail, celle de la visite. Sans elle, vous ne pourrez pas vous rendre compte de la réalité du bien que vous souhaitez louer. Un conseil : optez pour une tenue soigneuse, car la première impression est cruciale. Ensuite, essayez d’arriver en avance pour visiter les alentours.
Dès l’entrée dans l’immeuble, vérifiez la présence d’un digicode, l’état des boites aux lettres et l’état des parties communes. Une fois dans l’appartement, vérifiez chaque recoin pour éviter les mauvaises surprises une fois le bail signé.

  • Fenêtres : vérifiez si elles s’ouvrent
  • Électricité : présence d’un disjoncteur, l’état des prises de courant, le nombre d’éclairages, etc.
  • Tuyauterie : essayez les robinets, vérifiez le type de chauffage et l’état des radiateurs
  • Salle de Bain : vérifiez l’état de la douche ou de la baignoire et du chauffe-eau
  • Cuisine : vérifiez les appareils à cuisson (plaques chauffantes,etc.) l’évier et le réfrigérateur.
  • Le câblage : voir s’il est possible d’installer internet dans l’appartement

Après la visite, remettez votre dossier complet avec tous justificatifs nécessaires à son traitement. L’étude de votre dossier constitue une des étapes clés dans la signature d’un bail.

5 – La signature du bail

Félicitations, votre dossier a été accepté par le bailleur. Maintenant, place à la signature du bail.
Avant toute signature, vérifiez les mentions suivantes :

  • Les coordonnées du propriétaire et de son mandataire
  • La date prise d’effet du bail
  • La durée du bail
  • Le montant du dépôt de la caution
  • La localisation exacte du logement
  • La période de construction du logement
  • Le nombre de pièces
  • Les modalités de chauffage et de production d’eau chaude
  • La surface habitable
  • La description du logement
  • Le montant du loyer
  • Le loyer de référence et le loyer de référence majoré
  • Le montant et la date du dernier versement appliqué par le précédent locataire
  • Délai de préavis
  • Le montant des travaux effectués depuis la précédente location

En cas de doute,