Les vignobles de la vallée du Rhône font parties des plus anciens de France et se distinguent pour leurs célèbres appellations comme le Châteauneuf-du-Pape ou encore la Côte Rôtie. Parmi ses cépages les plus prestigieux, on cite en particulier le fameux grenache, la syrah, le cinsault ainsi que le viognier et la marsanne. La région s’étend sur une grande partie du sud du Lyon jusqu’à Avignon. Si vous projetez d’y acheter votre futur domaine viticole, sachez que la vallée du Rhône dispose un grand nombre de propriétés haut de gamme.

A propos des vignobles de la vallée du Rhône

Choisir un domaine viticole potentiel peut paraître difficile pour les néophytes. En effet, avec le nombre de régions viticole dans l’Hexagone, savoir choisir la propriété qui corresponde le mieux à nos besoins n’est pas une chose aisée.
En voyageant à travers les vignobles français, vous trouverez dans la vallée du Rhône environ 21 cépages noirs et blancs qui ont tous leur particularité. Les cépages noirs se distinguent par leur goût à la fois gourmand et fruité, tandis que les cépages blancs sont plutôt aromatiques et gras.
On distingue deux types de vignobles dans la vallée du Rhône : ceux dans les côtes-du-rhône septentrionaux au nord et ceux dans les côtes du Rhône méridionales au sud. Les cépages du nord produisent plusieurs types de vins dont certains sont très délicats, d’autres légers. Quelques-uns de ses vins sont aussi assez puissants et concentrés. Pour ce qui est des cépages du sud, on y produit des vins fruités et dominants tel que le grenache.

Transaction de propriété, quelques éléments à connaître

Il existe plusieurs façons d’investir dans une propriété viticole dans la vallée du Rhône. Vous pouvez acheter directement via un professionnel ou bien par un particulier qui procède à une cession de propriété viticole en vue d’un départ à la retraite par exemple. Vous pouvez également louer une terre viticole et produire votre propre vin.
Il existe cependant plusieurs éléments à prendre en compte avant de procéder à une telle transaction. Avant de vous jeter sur le premier coup de cœur, que ce soit suite à une cession de propriété viticole via un particulier ou un professionnel, vous serez obligé de réunir assez d’informations sur le bien proposé. Vous allez également faire l’état des lieux tant sur le bien que sur son environnement, sans oublier de déterminer les risques potentiels liés à l’exploitation. En cas de doute, n’hésitez pas à consulter l’avis d’un expert dans le domaine.