Il y a encore peu de temps, le recyclage des piles et des batteries était difficile. La collecte était limitée à quelques points, ce qui ne permettait pas d’avoir des résultats satisfaisants en matière de recyclage.

Mais en quelques années seulement, le recyclage a connu une très forte augmentation. La demande des particuliers et des entreprises soucieuses de l’environnement s’est accru et le nombre de points de collecte s’est très vite multiplié.

Pourquoi recycler nos piles et nos batteries ?

Il existe plusieurs bonnes raisons au recyclage des nombreuses piles et batteries que nous utilisons au quotidien dans nos intérieurs ou dans nos véhicules.

La première d’entre elles est d’ordre environnementale. Certains types de piles et de batteries sont particulièrement polluants car ils contiennent des métaux lourds comme par exemple de l’acide, du nickel, du plomb, du mercure ou encore de l’aluminium. Ces composants sont particulièrement nocifs pour l’environnement, que ce soit pour la faune ou pour la flore. Et qui dit conséquences sur notre environnement dit conséquences sur notre santé.

La seconde bonne raison de s’inscrire dans une démarche de recyclage est justement la valorisation de ces matériaux polluants qui sont extrêmement dangereux pour la nature et pour l’être humain. Il est effectivement possible de récupérer des métaux lourds tels que le zinc ou le nickel pour les réutiliser dans une nouvelle industrie. Des milliers de tonnes de ces composants sont ainsi réemployés chaque année suite au recyclage des batteries et des piles, ce qui n’est pas négligeable dans le combat pour la sauvegarde de la nature et des ressources naturelles.

État des lieux du recyclage des piles et batteries en France

Selon Corepile, l’éco-organisme numéro 1 dans la collecte et le recyclage des batteries et piles usagées en France, seulement un tiers des piles en fin de vie est recyclé, ce qui est encore très peu. Un autre tiers est encore jeté dans une poubelle classique. Les piles qui se retrouvent avec les ordures ménagères sont incinérées et, par voie de conséquence, les métaux lourds qu’elles contiennent se retrouvent dans notre atmosphère. Le dernier tiers correspond aux piles qui restent au fonds de nos tiroirs lorsqu’elles sont complètement vides. L’objectif est de valoriser davantage la filière du recyclage afin que les personnes qui ne sont pas encore sensibilisées (celles qui jettent leurs piles et leurs batteries à la poubelle et celles qui les conservent chez eux) modifient leur comportement pour protéger davantage notre planète.