Désignant toutes les productions artistiques de 1950 jusqu’à nos jours, l’art contemporain est formellement indéfinissable. Cette appellation permet donc d’offrir une pluralité et une diversité d’œuvres qui s’inscrivent dans un temps proche. Grâce à cela, vous pourrez avoir un regard sur l’actualité sociale et artistique du pays : vous familiariser avec leur culture.

L’art contemporain : une appellation fourre-tout.

Dans l’art contemporain il y a une profusion de mouvements artistiques : le Pop Art d’Andy Warhol, les jeux optiques de l’Op Art de Victor Vasarely, l’art vidéo (quand les artistes intègrent ce médium à leurs installations), les formidables fresques de street-artistes sur les murs, le Fluxus…
Chaque grande ville a désormais son musée d’art contemporain et si vous n’avez pas le temps de vous y rendre, il vous sera impossible de ne pas tomber sur un street-art ou un artiste exposant ses toiles dans la rue ou une impressionnante installation temporaire. Pour plus de diversité vous pourrez toujours consulter une galerie d’art en ligne et découvrir.

Un art résolument moderne qui suscite les passions

Pour embellir les places et attirer les touristes, les villes décident fréquemment de faire appel à des artistes reconnus pour commander d’imposantes installations d’art contemporain. La Foire internationale d’Art Contemporain commande chaque année une œuvre à un artiste. En 2014, l’artiste américain Paul McCarthy est choisi pour l’évènement et propose une sculpture gonflable qui ressemblait pour beaucoup à un « plug anal ». Il se fait molester après avoir fait gonflé ce sapin vert de 24m sur la célèbre place Vendôme parisienne. Pour lui : « Tout est parti d’une plaisanterie : à l’origine, je trouvais que le plug anal avait une forme similaire aux sculptures de Brancusi. Après je me suis rendu compte que cela ressemblait à un arbre de Noël. Mais c’est une œuvre abstraite ».
En 2015, le château de Versailles accueille fièrement la sculpture géante de sir Anish Kapoor : Dirty Corner. L’œuvre surnommée « le vagin de la reine » suscite la controverse et se fait tagger. L’artiste refuse de faire effacer les inscriptions : « Ces mots infamants font partie de mon œuvre, la dépassent, la stigmatisent au nom de nos principes universels. Je défie désormais les musées du monde de la montrer telle quelle, porteuse de la haine qu’elle a attirée. »
Moins controversée mais tout aussi impressionnante, en 2016 la verrière du Grand Palais ouvre sa nef de 13 500m² pour permettre au célèbre artiste chinois Huang Yong Ping d’imaginer une installation spectaculaire qui veut faire réfléchir sur les transformations qui modifient le monde. 305 containers sont superposés et répartis pour porter le squelette d’un serpent de 254m de long, le tout terminé d’un bicorne de 12m de long qui évoque celui de Napoléon 1er. Ce gigantesque monument d’art contemporain s’appelle Empires et l’artiste « mélange le passé, le présent et le futur ».
Ces installations prennent place annuellement dans l’espace public français et permettent de découvrir des œuvres impressionnantes dans des espaces prestigieux qui vous laisseront un souvenir impérissable. C’est ce genre d’évènements qui alimentent les blogs de voyages comme autourdublog.fr.

Un art qui enrichit le quotidien

Nous terminerons cet article en parlant de l’art urbain (street-art). Ce mouvement artistique s’institutionnalise et il n’est pas rare d’en croiser dans des galeries, des musées, des entreprises ou que des sociétés organisent des parcours pour découvrir les plus belles fresques locales. Ce sont peut-être les œuvres les plus saisissables de votre voyage car elles sont nombreuses. Elles sont à la fois ordinaires et extraordinaires car insolites, surprenantes et différentes. Elles correspondent à ce que Georges Perec appelle l’infra-ordinaire : elles racontent et interrogent « ce qui se passe chaque jour et qui revient chaque jour, le banal, le quotidien, l’évident […] ».