La cryolipolyse est une technique non invasive qui vise à détruire de façon sélective la couche adipeuse. C’est une procédure très prometteuse qui est considérée par de nombreux experts comme une alternative rapide à la liposuccion. La cryolipolyse est d’ailleurs de plus en plus populaire dans les cabinets des médecins esthétiques, mais aussi dans les instituts de beauté. En effet, qui n’a jamais rêvé d’avoir une taille plus fine en voyant ses petites rondeurs disparaître sans avoir à passer par une chirurgie ou anesthésie ? Zoom sur ce procédé minceur par le froid.

Comment la cryolipolyse fonctionne-t-elle ?

Il existe différentes méthodes pour avoir un ventre plat, comme celles présentées sur http://www.ventreplatconseils.com/, mais il faut dire que la cryolipolyse est une technique d’amincissement assez tendance. Tout d’abord, pour mieux comprendre comment elle agit, il faut savoir qu’un changement significatif de la température corporelle provoque en réalité certaines réactions au niveau des cellules. C’est en se basant sur ce fait médical que le procédé de cryolipolyse fonctionne. Ce dernier consiste donc à reproduire l’effet du froid en appliquant un dispositif de refroidissement sur la peau afin d’entraîner une chute de la température corporelle.

Ensuite, la chute de la température du corps déclenche un processus métabolique appelé « apoptose » (soit la mort naturelle des adipocytes ou cellules graisseuses). L’apoptose est un mécanisme naturel du corps humain par lequel des cellules enclenchent leur auto-destruction en réponse à un signal. De façon scientifique, cela est appelé « mort cellulaire programmée », ou MCP.

En fait, les cellules doivent mourir pour que de nouvelles cellules puissent être générées. Il s’agit du processus par lequel le corps continue de se développer et de se guérir lui-même. Il est à noter que chaque seconde, près de 2 000 cellules meurent de façon naturelle dans le corps humain d’un adulte « moyen », ce qui représente entre 50 à 70 milliards de cellules par jour.

Il ne faut pas confondre la cryolipolyse avec la « cryothérapie »

Par ailleurs, il faut faire attention à ne pas confondre la cryolipolyse avec la « cryothérapie », même si ces deux thérapies ont recours à l’application de froid. La cryothérapie consiste à exposer « l’intégralité du corps » à un froid extrême (entre -80 °C et -196 °C avec une moyenne de -120 °C) pendant 1 à 3 minutes. Elle est particulièrement utilisée par les sportifs de haut niveau en vue d’accélérer la récupération ou de soulager des douleurs, mais non pas pour obtenir un ventre plat. Actuellement en France, on peut retrouver des cliniques et des centres de thalassothérapie dotés de matériels leur permettant de proposer des soins de cryothérapie.

Quels sont les avantages de la cryolipolyse ?

Dans le milieu de l’esthétique, l’idée de détruire des cellules (en particulier les cellules et tissus graisseux) n’est pas nouvelle quand il s’agit de soins minceur. À titre d’illustration, la liposuccion conventionnelle implique la détérioration des cellules graisseuses afin qu’elles puissent être extraites du corps des patients. Mais, ce qui est désavantageux lors d’une telle procédure pour se débarrasser des graisses stockées est que la destruction de grandes quantités de cellules adipeuses en une fois peut nuire à la santé du patient.

De son côté, la cryolipolyse déclenche un processus naturel et progressif afin de détruire les cellules graisseuses. Ainsi, on peut dire que c’est en effet une méthode plus sûre et plus organique. Un autre avantage du recours à cette thérapie minceur est qu’elle ne nécessite aucune anesthésie, et qu’elle n’implique aucun temps de récupération post-chirurgicale. En sus, la cryolipolyse n’endommagerait pas les nerfs, les vaisseaux sanguins et les os présents dans la zone traitée.

En outre, selon de nombreux instituts proposant la cryolipolyse parmi leur soin, cette technique d’amincissement par le froid permettrait de réduire le nombre de cellules adipeuses des zones traitées d’environ 20 % à 25 %. Ce qui induirait une perte de 3 à 6 cm sur les zones traitées : le ventre, les cuisses, les bras, les genoux, les fesses, le dos et même le double menton. Par contre, il faut généralement 2 à 3 mois pour que les cellules lésées soient éliminées par l’organisme via les voies naturelles et que les résultats soient visibles (ventre plus plat, réduction de la culotte de cheval…). Par ailleurs, une seule séance est généralement suffisante, mais deux ou trois séances peuvent être nécessaires en fonction des objectifs.

Quels sont les possibles effets secondaires et inconvénients ?

Même s’il est non invasif et plus ciblé, la cryolipolyse est un traitement produisant des effets secondaires légers. Habituellement, les patients ressentent un engourdissement dans la zone de traitement du froid excessif. Un engourdissement pouvant durer quelques heures. La zone de traitement peut légèrement souffrir de petits picotements, de crampes et autres courbatures pendant quelques jours.

Selon certains experts de la santé, il se pourrait que le foie soit amené à trop travailler en vue d’éliminer les cellules graisseuses mortes excédentaires dans le corps. Il est possible que cette situation puisse causer de la fatigue et de la léthargie. Il faut également noter que la cryolipolyse est un traitement assez cher, même si les prix sont dégressifs en fonction du nombre de séances.

  • Cela ne vous aidera pas à perdre plusieurs kilos

Il faut aussi préciser que la cryolipolyse n’est pas une solution miraculeuse qui vous aidera à permettre 10 kilos. Elle est d’ailleurs déconseillée aux personnes en surpoids ou obèses souhaitant se débarrasser de leurs kilos en trop. La cryolipolyse s’adresse plutôt aux personnes qui sont en forme, mais avec des zones qu’ils aimeraient réduire dans le but d’avoir une silhouette mieux sculptée.

Cette technique a également des limites et sans une approche globale, n’espérez pas retrouver et conserver durablement une taille plus svelte sans prendre des mesures diététiques et sportives. Voici notamment une vidéo présentant un des meilleurs régimes pour mincir : https://youtu.be/J-x1XoYqk0Y.

  • La cryolipolyse, un traitement évalué par la Haute autorité de santé

Il est à noter que depuis le 24 avril 2018, suite à plusieurs signalements concernant des effets indésirables (notamment de graves brûlures) après séance(s) de cryolipolyse, le ministère de la Santé a chargé la Haute autorité de santé (HAS) d’élaborer un rapport d’évaluation afin de donner son avis sur les risques liés à cette technique.

La HAS va donc se baser sur de nombreuses données tant au niveau international qu’en France (bases publiques dédiées à la vigilance, données des compagnies d’assurances, littérature scientifique…). En complément, avant de remettre son rapport au ministère de la Santé, la HAS a ouvert une consultation publique qui se déroulera jusqu’au 28 mai.

Quelques contre-indications à prendre en considération

La cryolipolyse est contre-indiquée pour les femmes attendant un enfant ou qui allaitent, ou les personnes portant un dispositif électronique. Elle l’est également pour les personnes obèses. La raison est qu’elle ne permet pas d’éliminer la graisse viscérale, mais uniquement la graisse sous-dermique.

Les personnes souffrant d’une hernie, de même que de pathologies liées au froid comme la maladie de Raynaud ou la cryoglobulinémie, doivent également renoncer à cette thérapie. Il est donc recommandé de procéder à une consultation médicale avant toute séance de cryolipolyse. Cela permettra en plus de vérifier l’absence de contre-indications métabolique vasculaire ou anatomique.