La gravure est un élément très important lorsqu’on pose une plaque funéraire sur une tombe pour l’identifier. Il faut donc prévoir de graver les noms et dates des personnes enterrées. Plusieurs possibilités existent ainsi que des éléments importants. Généralement, la gravure se fait sur la stèle.

Gravure d’une plaque funéraire : les types et les méthodes

Si vous souhaitez mettre une gravure sur plaques de monument funéraire, vous avez le choix entre deux couleurs notamment une gravure en blanc et une gravure à l’or fin. Ces couleurs permettent à la plaque de durer très longtemps. Si vous choisissez la feuille d’or, vous obtiendrez une plaque qui sait garder son éclat au fil du temps mais aussi qui ne s’oxyde pas au contact de l’air ou de l’eau.

Actuellement, les méthodes de gravure peuvent être à la pointe diamant ou au marquage au laser. La première méthode est plus artisanale permettant de creuser la plaque en profondeur, ce qui assure une longévité au décor. Quant au second procédé appelé aussi sérigraphie est très précis. Sa réalisation est très rapide et c’est une méthode qui offre une grande variété de motifs. Néanmoins, comme c’est une dépose en surface de la plaque, la tenue est donc moins longue que lorsque les éléments y sont gravés. Mais traditionnellement, il était possible de faire la gravure avec un ciseau. Par ailleurs, il est également possible de réaliser une gravure laser. Cela est en général privilégié pour les plaques funéraires plutôt que pour les monuments funéraires et permet de réaliser des formes personnalisées.

Que peuvent être les éléments de gravure sur une plaque funéraire ?

Les éléments de gravure sur une plaque funéraire sont entre autres les noms de la personne décédée et la date de naissance et de sa mort. Ici, il faudrait choisir la typographie c’est-à-dire la police d’écriture. La typographie de gravure la plus utilisée est l’Antique. L’anglaise peut également être choisie sur les stèles de nombreux cimetières. L’écriture gothique vient compléter la liste des trois typologies de gravure les plus fréquentes. Ensuite, il peut aussi y avoir de l’épitaphe qui est une petite phrase décrivant la vie du défunt. Et si le défunt est très croyant, on peut mettre un emblème comme gravure. Cela peut être un crucifix pour les catholiques, croix pour les protestants, croissant pour les musulmans,…

En outre, une plaque funéraire peut être en soi austère, l’ajout d’un dessin gravé dans la stèle peut permettre donc à la fois une plus grande personnalisation de l’espace funéraire mais aussi un adoucissement de la dureté de la pierre. Les dessins les plus souvent gravés sont les animaux de compagnie de la personne ou des fleurs. Enfin, on peut désormais graver une photo sur une plaque en granit, en verre ou en marbre. Cela se fait en général au laser pour une meilleure précision. L’ajout d’un médaillon sur la stèle permet parfois d’ajouter une gravure plus précise plus simplement puisqu’elle peut être réalisée en atelier sans avoir à démonter la stèle.

Le réchampissage : un autre type de gravure

Avec le temps, les gravures peuvent disparaître comme vu plus haut. C’est souvent la peinture qui s’efface la première. Il est possible d’entretenir donc la gravure funéraire. On appelle cette opération réchampissage. En effet il s’agit de peindre les lettres sans peindre la stèle. Cela sera effectué après l’enlèvement des restes de gravure sur la stèle, en général par simple grattement.