Emballez, c’est pesé ! Cette phrase que l’on a tous utilisée un jour, prend tout son sens lorsque l’on parle d’emballages professionnels. Avec la multiplication des échanges nationaux et internationaux de marchandises, toutes les entreprises sont amenées à avoir recours à de la logistique, donc de l’emballage professionnel. Pouvoir livrer n’importe où dans le monde dans des délais toujours plus courts est un des enjeux majeurs de ce siècle. Nous ne parlerons pas ici de l’impact écologique d’une telle économie (bien que nous y soyons sensibles) mais de la logistique et des produits permettant l’emballage industriel.

L’emballage industriel, enjeu économique

La logistique tire ses originaires des organisations militaires. Il s’agissait d’acheminer des vivres et munitions sur les champs de bataille partout dans le monde. Pour ce faire, les denrées étaient emballées pour en assurer le transport. La logistique moderne reprend parfaitement ces principes, emballer pour mieux transporter.

Lorsque l’on souhaite expédier un produit, il faut s’assurer qu’il arrive en parfait état à sa destination. On utilise par exemple des mousses de calage pour éviter les chocs des produits fragiles. Par exemple, tous les produits de l’industrie informatique (écrans, circuits imprimés, composants) sont emballés et protégés avec des mousses de calage. Cette solution s’applique également aux particuliers qui souhaite envoyer des colis à leurs proches. La méthode et le résultat restent les mêmes.

Emballer, filmer, expédier

Toutes les entreprises ne disposent pas d’un service logistique. En fonction de l’activité de la société, la présence ou non d’un tel service se justifie. Mais il arrive qu’elles aient quand même besoin de faire de l’expédition/réception de marchandises.

Pour expédier une palette de produits, il faut tout d’abord choisir la bonne palette. Le format standard, appelé « palette Europe » et certifié par l’EPAL est de 80 cm x 120cm. Il existe d’autre format mais celui-ci reste le plus courant (le logo EPAL doit clairement apparaitre sur la palette).

Les cartons qui composent la palette doivent être solidement fermés à l’aide de ruban adhésif. Pour gagner du temps, le transfert d’adhésif peut se faire avec un dévidoir. Des solutions industrielles de banderoleuse existent également pour faciliter le travail des magasiniers.

Une fois les cartons solidement fermés avec de l’adhésif industriel, il faut monter la palette. Monter une palette consiste à déposer tous les cartons sur la palette avant de la filmer. Pour cela, veiller à toujours les entreposer de façon qu’ils ne dépassent pas de la palette.

Une fois cette étape franchie, il faut filmer la palette. Comme pour le reste, tout dépend de l’importance de la logistique dans votre entreprise. Des filmeuses verticales et horizontales existent et permettent de gagner un temps précieux. Pour les filmeuses verticales les palettes sont tout d’abord déposées sur un plateau tournant. Un bras articulé contenant le film étirable est ensuite positionné à proximité de la palette. Grâce à un boitier de commande, le plateau tourne et entraine le film sur la palette. Ainsi, vous pouvez filmer votre palette sans effort. Si vous ne disposez pas d’une filmeuse verticale ou horizontale, il vous faudra dérouler le film à la main à l’aide d’un dévidoir.

Les professionnels de logistique redoublent de solutions pour assurer des transports toujours plus sécurisés. Nul doute que la logistique et l’emballage industriel ont de beaux jours devant eux.