Le marché des voitures d’occasion affiche une croissance exponentielle. Trois achats sur quatre se font dans le marché d’occasion. Ces ventes sont de bonnes alternatives aux véhicules neufs pour les personnes avec des limites budgétaires serrées. Malheureusement, certains vendeurs n’hésitent pas à tricher et à tromper les acheteurs. Découvrez dans cet article un condensé de conseils pour éviter les arnaques.

Examinez bien les véhicules avant d’acheter

Si vous avez décidé d’acheter un véhicule d’occasion, demandez d’abord de le voir et de l’examiner avant de conclure l’acte de vente. En effet, il convient d’inspecter scrupuleusement la voiture pour détecter les vices cachés. En fait, une peinture étincelante pourrait servir d’écran pour cacher les traces d’accidents, de rayures ou de frottements. Vérifiez minutieusement la carrosserie car des housses neuves peuvent dissimuler des sièges usés et affaissés. N’oubliez pas de s’assurer que l’alignement entre le capot et les portières est parfait. A défaut, il se peut que le propriétaire ait fait des réparations pour remettre le véhicule en état après un accident.

La carrosserie peut parfois comporter des boursouflures qui révèlent l’existence de rouille. Pour détecter tous ces vices, il convient de faire l’examen durant la journée à la lumière. Plusieurs défauts peuvent être difficilement repérables dans les endroits sombres et mal éclairés. Si vous sentez que le vendeur est un peu réticent face à votre demande d’examen du véhicule, il convient de ne pas donner suite à cette affaire car elle éveille les doutes et les soupçons.

D’une autre part, pour éviter les ennuis avec la justice, il serait judicieux de vérifier si le numéro de série mentionné sur la carte grise est le même inscrit sur le châssis de la voiture. En effet, le vendeur peut frapper de faux numéros pour cacher le vol du véhicule.

Il y a aussi un autre point à vérifier : Si les joints des barillets des portières sont neufs, il faut demander des explications au vendeur.

Le compteur : une source d’information assez précieuse !

Il y a également un autre moyen pour s’assurer d’acheter un véhicule occasion garanti : le compteur. Selon les autorités européennes, 5% des véhicules subissent un rajeunissement avant d’être revendus. Il est de plus en plus difficile de repérer cette fraude surtout quand il s’agit d’un véhicule récent avec un compteur électronique digital. Vous pouvez comparer le kilométrage indiqué sur le carter d’huile lors de la dernière vidange. Les chiffres du compteur doivent toujours être supérieurs à ceux de l’étiquette sur le carter d’huile. Quand il s’agit d’un modèle un peu ancien, examinez les rouleaux. Ces derniers doivent être parfaitement alignés. A défaut, il se peut que le vendeur les ait touchés à l’aide d’un tournevis.

Faites intervenir des professionnels pour vous aider

Lors d’un achat de véhicule d’occasion, la vigilance doit être de mise. Parfois, certains défauts ou vices peuvent vous échapper quelque soit votre expertise et votre attention. De ce fait, il convient de se faire aider par un professionnel ou de passer par des spécialistes de vente de véhicules d’occasion tels que des concessionnaires. Ces derniers contrôlent la qualité des voitures revendues. De plus, vous aurez à votre disposition un grand choix de véhicules de toutes les marques et de tous les âges.

En guise de conclusion…

Nombreux sont les vendeurs qui n’hésitent pas à tromper les acheteurs lors d’une vente de véhicules d’occasion. Voiture accidentée, kilométrage modifié, documents falsifiés, véhicule volé…. De ce fait, il convient de faire attention et de bien examiner le véhicule et ses documents. L’idéal est de passer par un professionnel expert.