Les hôpitaux font face à de nombreux impératifs, notamment en matière d’hygiène. La qualité de l’air fait partie des grandes préoccupations de ces infrastructures car elle est primordiale pour limiter les risques sanitaires et apporter un confort optimal aux patients.

Alors concrètement, qu’en est-il du traitement de la qualité de l’air dans le milieu hospitalier ?

 

Quelle est la situation en France ?

Les établissements hospitaliers en France sont soumis à des normes d’hygiène à respecter au niveau de la qualité de l’air. Ces règles imposées sont nécessaires pour lutter contre les contaminations, les infections et les maladies respiratoires pouvant parfois être très graves. En effet, en cas d’infection en milieu hospitalier, les risques de contamination peuvent durer jusqu’à un an si l’infection survient trente jours après une opération par exemple. Les hôpitaux doivent donc respecter les normes d’hygiène pour empêcher ces infections et le risque est bien présent en France.

Chaque établissement hospitalier français doit veiller à mettre en place un système de traitement d’air adapté à l’infrastructure tout en respectant la législation. Cette dernière est de plus en plus stricte car les infections sont bien présentes et la moindre erreur pourrait avoir de grosses conséquences.

Le bien-être des patients compte autant que leur sécurité mais ils ne sont pas les seuls concernés. En effet, le personnel et les visiteurs peuvent contracter des maladies en cas de mauvaise gestion de l’air dans ces milieux, et les établissements français sont tenus de sécurisés leurs locaux.

Le flux d’air est donc organisé avec minutie à travers des règles strictes de sécurité sanitaires mais aussi des solutions techniques maîtrisant la qualité de l’air de manière optimisée.

 

Quelles solutions techniques pour une sécurité des milieux hospitaliers ?

Il existe différents niveaux de risques (maladie, infection, …) dans les hôpitaux. Ils sont classés par zone, allant du risque 2 au risque 4, et la qualité de l’air est traitée avec des solutions techniques performantes pour chaque niveau de risque.

Tout d’abord, les locaux ont une sécurité sanitaire élevée avec une programmation optimisée pour la climatisation en secteur hospitalier, la déshumidification, et la ventilation afin de contrôler efficacement la température pour le confort des patients et du personnel médical. Ces éléments sont donc gérés avec des solutions efficaces et une gestion stricte mais il existe d’autres solutions.

De plus, des professionnels apportent des solutions techniques à travers une expertise précise afin de mettre en place un système performant pour une haute qualité d’air même dans les zones à risque. Par exemple, les armoires de traitement de l’air sont conçues pour répondre aux normes d’hygiène strictes même au niveau des locaux aseptiques ce qui permet d’obtenir une grande qualité d’air et une sécurité optimale.

Certains groupes de professionnels sont donc en charge d’apporter ces moyens techniques fiables répondant aux normes d’hygiène tout en apportant du confort au personnel médical qui côtoie à chaque instant les maladies et infections. Cette exigence du métier doit donc être sécurisée avec une ventilation parfaite qui complétera les mesures de sécurité mises en place par les hôpitaux.