Créer un site e-commerce est devenu un passage obligatoire pour assurer la prospérité d’une activité. Que la boutique vende des articles de modes, des matériels de constructions ou des pièces automobiles, avoir un site marchand a tout un sens. C’est aussi le cas pour un service de dépannage auto ou de photographie d’événement.

E-boutique de biens et services

Si vous avez une, deux ou trois boutiques physiques pour vendre vos articles, il n’est pas la peine d’en ajouter plus sans penser à créer un site e commerce. Cet investissement est moins cher par rapport à l’ouverture d’un autre point de vente. Pas besoin de locaux et de divers frais de gestion comme le salaire du personnel, le pas-de-porte, les frais de mise en place entre autres. N’oubliez juste pas de penser à un service d’expéditions pour livrer les articles et produits vendus en ligne. Vous avez besoin d’une soixantaine d’euros à quelque deux cents euros environ pour disposer d’un site vendeur simple, mais fonctionnel. Pour un début, il est préférable de miser sur la praticité. Rien ne sert en effet de commencer par un site complexe difficile à manipuler pour les internautes. Vous-même risquez de vous perdre dans la gestion d’un site sophistiqué.
Si votre activité est par contre une prestation de service, vous avez tout à y gagner avec un site internet, surtout si vous vous êtes déjà fait un nom dans votre domaine. C’est aussi le cas si vous avez une expertise solide à exposer, car le site aide à accentuer votre visibilité. Par contre, pour un lancement d’activité, le mieux est de faire des recherches pour voir si des concurrents ont déjà des sites. S’il en existe déjà, vous devez aussi donc en avoir. En plus, vous pouvez prendre inspiration pour votre site. Dans tous les cas, un site web de service réside avantageux, car la vente de services ne nécessite pas de gestion de logistique et de mobilisation de stocks.

Une création de site aidée

Une fois que vous avez pris la décision de créer un site e-commerce, vous avez besoin d’aide. Vous pouvez commencer par tirer profit des informations sur le web. Passez à la loupe les contenus de blogs, car ils prodiguent de bons conseils. Certains proposent même un comparatif des solutions existantes. Quoi qu’il en soit, en général il existe deux types de solutions : la création de site gratuite et la création payante. La gratuité est vraie, mais uniquement jusqu’à un certain stade. Vous prendrez également connaissance de l’existence d’hébergeur professionnel. Si vous choisissez d’avoir recours à leur aide, il faudra prévoir de payer quelques cinquante à cent-cinquante euros par an pour l’hébergement de votre site. Mis à part ce coût, il faudra compter quelques euros en sus pour le nom de votre boutique virtuelle, dite dans le jargon technique nom de domaine. N’oubliez pas de penser mettre de côté quelques euros pour la création de contenu de votre site, avec le référencement et la maintenance.