30Le revêtement de sol joue un rôle essentiel pour l’esthétique et il est tout à fait envisageable de l’équiper d’un système chauffant pour garantir le confort. Un rendement thermique optimal dépend cependant du type de parquet et de l’essence utilisée. Découvrez dans cet article le revêtement approprié pour un chauffage au sol.

Quel type de revêtement de sol convient au plancher chauffant ?

Le type de revêtement de sol qui convient au plancher chauffant ne doit pas être pris à la légère si le projet est d’assurer une température idéale pendant la saison froide. La compatibilité de ces éléments dépend avant tout de la taille, de la structure et surtout de la résistance des lames.

Les critères généraux à respecter

Le revêtement de sol qui convient au plancher chauffant doit respecter certains critères pour garantir la compatibilité. En effet, il doit avoir une résistance optimale à une variation de température et doit pouvoir répartir la chaleur pour plus de commodité.

La résistance thermique du plancher doit donc être inférieure à 0,17m2 K/W pour que la chaleur puisse atteindre la surface. Il est vivement conseillé de se faire accompagner par Confort Développement Energies pour le choix du meilleur parquet. Cette société spécialisée en système de chauffage écologique possède l’agrémentation RGE Qualipac et garantit des matériels de qualité optimale. Les techniciens se déplacent dans toute la région pour une intervention rapide, que ce soit pour un projet de rénovation ou de pose de nouveau système de chauffage. Les spécialistes de Confort Développement Énergies (SARL) font preuve de professionnalisme et de réactivité dans leur intervention.

L’essence de bois doit être stable et dense tout en respectant certaines épaisseurs qui ne dépassent pas les 17mm. Attention ! Il faut éviter l’utilisation de l’érable, du cerisier et du hêtre, quelle que soit la catégorie du revêtement de sol choisie. La technique de pose clouée est incompatible pour un plancher.

Les critères de compatibilité pour les 3 types de parquet

Les supports multiples sont à privilégier pour les parquets contrecollés. Ce revêtement possède deux avantages majeurs pour un projet consistant à la mise en place d’un système de chauffage : taille variable des lames, choix multiples.

L’installation la plus adaptée pour ce type de plancher et la pose collée en plein ou double encollage. La partie arrière de la lame peut être posée à partir d’un isolant approprié ou directement sur la chape. L’utilisation d’une colle adaptée à la fois au plancher et à la température est vivement conseillée.

Pour le parquet massif, son épaisseur ne doit pas excéder les 17mm et doit avoir une largeur qui ne dépasse pas les 120mm. Que ce soit une essence exotique ou une essence européenne, il est plus judicieux de toujours s’informer sur la caractéristique du bois afin d’éviter les risques de dilatation.

En ce qui concerne le parquet stratifié, c’est la solution idéale pour un plancher chauffant. Il est tout de même essentiel de connaître la gamme adaptée à cette amélioration du confort quotidien. L’installation la plus sollicitée est la pose flottante qui permet de bénéficier d’une sous-couche.

Pour une utilisation optimale du chauffage sans qu’elle n’altère à la beauté du parquet, il est vivement recommandé de graduer la température de 3 ou 4°C par semaine jusqu’à l’obtention de la température idéale une fois que son installation a pris fin.

N’hésitez pas à contacter une société professionnelle pour guider vos choix et réaliser pour vous la pose de système de chauffage la plus adaptée à votre maison.