Quand vous circulez à vélo, n’oubliez pas de regarder l’altitude, le long de la route ou à côté du nom de la Ville. Vous déciderez ainsi du nombre approximatif de kilomètres et du dénivelé que vous voulez faire par jour. Ces dernières années, les itinéraires et aménagements pour le vélo en France ont incontestablement pris de l’ampleur. Au point qu’aujourd’hui, pour choisir une destination, vous disposez d’un véritable choix de grandes balades dans toutes les régions de France.

Des itinéraires pour tous les cyclotouristes

Certains itinéraires font partie des Euro-Vélo-routes, dont la fameuse Loire à vélo, intégrée à l’Euro-Vélo 6, d’autres se contentent de traverser un ou plusieurs départements. L’Association Française des Vélo-routes et Voies Vertes (AF3V), qui milite en faveur de ces équipements, est la meilleure source d’information. Elle dispose de relais en régions parfois actifs. Outre son site avec une carte interactive, l’association s’est associée à l’IGN pour publier une carte avec tous les tracés reliés à une application pour smartphone. Un QR code permet d’accéder à plus de deux cents itinéraires et fiches parcours (descriptif, infos parcours, photos, accessibilité, etc.). France Vélo Tourisme peut aussi vous donner un aperçu global des parcours à vélo en France. La Fédération Française de Cyclotourisme (FFCT) a également conçu un portail, plus axé sur des circuits. Enfin, la boutique en ligne Carto vélo et les librairies spécialisées dans le voyage, vous permettront d’acquérir les guides spécifiques. Parmi les éditeurs de cartes et guides, citons notamment l’IGN, les éditions Ouest-France, Chamina.

Des itinéraires à votre mesure

Pour ceux qui aiment la détente sans avoir le souci de performance ou de délai, le vélo électrique est devenu le moyen de locomotion le mieux adapté. Il permet de parcourir de grandes distances sans trop d’effort, ce qui donne tout loisir pour profiter des paysages et de la nature environnante.

Les sites Internet correspondant au nom des itinéraires, par exemple la Véloscénie, sont utiles, ou encore ceux des départements qui s’intéressent au tourisme vélo. La Sarthe par exemple, fait connaitre ses 420 km fléchés ou aménagés, reliés aux grands itinéraires (La Loire à vélo et le Paris-Mont-Saint-Michel), et n’hésite pas renvoyer à la Mayenne voisine pour en savoir plus sur le chemin de halage de la rivière Mayenne, ou citer la vallée du Loir (V47, des sources du Loir à Angers).

Les régions œuvrent activement pour promouvoir les randonnées à vélo

Les régions s’y sont mises aussi, ainsi la Normandie où les itinéraires s’entrecroisent, les Pays de Loire, ou encore la Provence, et même la Bourgogne. Les uns et les autres n’oublient pas de répertorier les hébergements, les sites historiques, etc. Dans chaque grande région française, vous aurez de quoi vous régaler et vous laisser guider par les vélo-routes ou, mieux, les voies vertes, pour quelques jours ou même plusieurs semaines. Les aménagements ne sont pas toujours complètement achevés (fléchage, etc.). En Bretagne, partez la découverte du canal de Nantes à Brest (à Nantes, vous vous trouvez au départ de la Loire à vélo, si vous voulez enchaîner !). Sur le canal, se branchent bien d’autres voies vertes comme celle au nord qui vous mène à Morlaix et Roscoff, ou encore le long de la Vilaine du côté de Rennes. Dans le sud-ouest, les voies vertes qui traversent les Landes sont parmi les plus anciennes, désormais intégrées l’Euro-Vélo (la Scandibérique). En sortant de Bordeaux, les voies vertes du Bordelais et des rives de la Garonne s’ouvrent vous, et une fois à Toulouse, vous pouvez même continuer le long du canal du Midi jusqu’à Sète et même jusqu’à Montpellier ! La balade qui s’intitule Le Canal des deux mers vélo, de Royan à Toulouse ne fait pas moins de 500 km, au départ de l’estuaire de la Gironde. Dans l’est de la France, des itinéraires intéressants jalonnent l’Alsace, région traversée par trois Euro-Vélo (Euro-Vélo 5, 6 et 15). Partant d’Alsace, vous pourrez rejoindre les superbes voies cyclables allemandes. Dans le sud-est, la ViaRhôna, parmi les plus récentes des vélo-routes et voies vertes, serpente dans la vallée du Rhône (au bord du fleuve, d’une rive à l’autre, à travers les maraîchages et arbres fruitiers, dans des zones protégées, etc.). Sur 817 km du lac Léman à la Méditerranée qui ne sont pas encore tous aménagés, et sur lesquels se branchent des aménagements le long de l’Isère (qui se jette dans le Rhône au nord de Valence) ou la Dolce Via, le long de l’Eyrieux.