Avez-vous des haies de conifères (Cyprès, Thuya, If commun, Juniperus, Buis, Houx etc..) plantées dans votre jardin ? Ou bien voulez-vous en avoir ? Sachez alors que les Cyprès de Levland ou les thuyas sont les plus populaires. Seulement, leur entretien et leur traitement doivent se faire méticuleusement. L’élagage de ces conifères doit se faire régulièrement, car ils ont tendance à se dégarnir de la base. Il est alors recommandé de faire appel à un élagueur qui, non seulement, vous donnera des conseils, mais également vous garantira un travail bien fait. Voici un focus sur la période et les techniques d’élagage de ces plantes.

La période de taille des conifères

Ces arbres sont des espèces à croissance rapide surtout lorsque le milieu dans lequel ils se situent dans un endroit qui leur conviennent parfaitement. Sachez qu’à l’état sauvage, ils peuvent dépasser les 20 mètres de haut. Pour contrôler leur hauteur, il est donc préférable de procéder à leur taille deux fois par an.

Il est à noter qu’il faut éviter la taille durant la période de montée de sève. Durant cette période, l’abondance de la quantité de résine qui s’écoule affaiblit l’arbre et peut nuire aux matériels. Également, l’écorce s’abîme facilement et il y a beaucoup de risques d’infection. Ainsi, pour assurer une cicatrisation rapide des arbres, autant le faire en juin-juillet.

En plus, pour les conifères à écailles comme le thuya, le genévrier, le cyprès, etc …, l’élagage en fin juin consistera à réduire leur longueur pour rendre leur forme conique plus dense. De même, pour les conifères qui se dégarnissent, l’élagage permet d’augmenter la densité de leur feuillage. En ce qui concerne les conifères à silhouette équilibrée, ils n’ont réellement pas besoin de taille de formation.

Enfin, la taille au printemps aura pour principal but de favoriser la croissance des haies de conifères. Vous devez alors couper un tiers de leur longueur. En effet, cette période est favorable au développement des nouveaux rameaux. Les feuillages sont aussi verts et robustes en printemps.

Les techniques d’élagage

Pour obtenir de belles haies de conifères toute l’année, la taille doit être bien soignée, ni trop sévère, ni trop uniforme. En outre, en raison de sa densité, la haie prend beaucoup de temps à sécher, ce qui favorise le développement des champignons et des parasites. C’est pourquoi il faut assurer que toutes les parties de la haie puissent bénéficier du soleil et de lumière. Pour ce faire, la partie supérieure doit être moins large que le bas.

Avant de commencer les travaux, munissez-vous des bons matériels et outillages tels qu’un ébranleur, une taille-haie, une cisaille, un sécateur et une scie d’élagage. D’ailleurs, ces outils doivent être bien aiguisés et de bonne taille pour assurer leur efficacité et la sécurité de l’élagueur. Aussi, désinfectez-les avec de l’alcool ou de l’eau de javel pour éviter la prolifération des éventuels parasites dans le jardin.

Si vous devez monter en haut, il est préférable d’installer un échafaudage au lieu d’une échelle. Comme ça, vous n’aurez pas à le déplacer à chaque fois.

Puis, délimitez la hauteur maximale de votre haie en tendant un cordeau bien horizontal. Cela évitera les vagues. Commencer la taille au niveau de la base. Repérez les rameaux qui doivent être supprimés. Coupez 2/3 de la longueur de ces jeunes pousses depuis l’extrémité de la tige à l’aide d’une cisaille. La base doit toujours être plus large que le sommet. Généralement, le tronc principal ne doit pas être taillé. Toutefois, si un second tronc se développe, supprimez le plus faible des deux.

Éliminez des branches entières si besoin, dégagez l’intérieur de l’arbre pour favoriser l’entrée de la lumière. Les lames de la cisaille doivent toujours être maintenues à un niveau parallèle à la haie. Si possible, ne coupez pas les grosses branches pour éviter la pénétration    des maladies cryptogamiques.

En outre, lorsque votre arbre de conifère est malade, supprimez toutes les parties infectées tout en évitant d’endommager l’arbre. Pour le bien traiter, l’intervention d’un professionnel comme cet elagueur en Seine et Marne est requise.