L’être humain est à la base de la destruction de la planète terre et est la seule personne à pouvoir la restaurer et la préserver. La bonne gestion de ressources naturelles et la protection de l’environnement sont entre autres des points importants sur lesquels il devrait travailler pour s’offrir une meilleure vie et à la génération future. L’habitation étant le milieu de vie de l’homme, elle participe également à la préservation de la bonne vie sur terre.

Qu’est-ce que le développement durable ?

Selon l’Organisation des Nations Unies, le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre à leurs propres besoins. La protection de l’environnement est un des points clés de cette politique du développement durable comme on peut noter dans certains projet de maisons de ville neuve à Candiac. Pour cela, depuis 2011, la société d’Habitation du Québec (SHQ) s’est dotée d’un programme visant à réduire les conséquences négatives de ses activités sur l’environnement. Elle est soutenue par le gouvernement du Québec qui met au sein de ses priorités, les questions environnementales, sociales et architecturales. Entre autres, ce gouvernement opte pour des habitations écologiques, des constructions vertes, des habitations durables et toutes les innovations dans le domaine de la construction pouvant aider à préserver l’environnement.

Des constructions écologiques

Les méthodes de construction et modes de vie ont des conséquences, soit positives ou négatives sur la société et l’environnement. Pour réduire les risques de pollution, de déforestation, des changements climatiques, les maisons écologiques répondent mieux aux exigences du développement durable. Dans ces nouveaux types de construction, certains facteurs comme l’énergie, et la qualité de vie sont à prioriser. Chaque construction utilise de l’énergie et au Québec, les logements dégagent à eux seuls, 20% des gaz à effet de serre du pays. Pour cela, les nouvelles constructions optent par exemple pour l’utilisation des énergies renouvelables telles que l’énergie solaire, éolienne… En outre, elles utilisent aussi des éclairages écoénergétiques. Le plus souvent, la qualité de l’air interne est moindre par rapport à celle de l’extérieur à cause des foyers utilisés, les matériaux de construction et autres. Les constructions de maisons préfabriquées neuves écologiques prennent en compte tous ces facteurs afin de procurer une vie saine aux habitants tout en protégeant l’environnement.

Les habitations communautaires

Développés dans les villes comme dans les milieux ruraux, ces types de construction permettent de renouer avec les valeurs sociales. Ce sont des logements adaptés aux familles dont les revenus sont faibles, et qui permettent aux familles de vivre leurs réalités. Grâce aux programmes Accès Logis et Logements abordables Québec, on compte plus de 200 habitations communautaires dans les municipalités québécoises. Gérées par les habitants et les partenaires, ces habitations procurent un milieu de vie sain aux habitants qui s’y trouvent et permettent de préserver l’intégration et le mélange sociaux au sein de la communauté. Ce sont aussi des logements adaptés aux personnes âgées ne disposant pas de grands revenus et leur permettant de vivre dans des milieux sains. Les habitations communautaires sont aussi destinées aux personnes vivant avec des conditions de vulnérabilité, des maladies mentales, des personnes itinérantes ou à risque d’itinérance…