Le coût d’une prothèse mammaire est différent d’un pays à un autre. Divers paramètres doivent effectivement être pris en compte à savoir la loi qui régit la chirurgie esthétique. Au-delà de cet aspect juridique, on additionnera également les coûts de l’implant mammaire et l’expérience du médecin-chirurgien.

L’augmentation mammaire est un acte à but esthétique

La chirurgie esthétique englobe différentes opérations chirurgicales, dont la pose d’implants mammaires. Cette opération n’est toutefois fois remboursée par l’assurance maladie sachant que la prothèse mammaire à une visée esthétique.

Ce non-remboursement signifie que l’ensemble des frais inhérents à l’acte est entièrement à la charge de la patiente :

  • Consultations médicales préopératoires
  • Honoraires des chirurgiens et de l’anesthésiste
  • Location du bloc opératoire
  • Frais d’hospitalisation avant et après l’augmentation mammaire
  • Coûts des implants mammaires

Si des complications surviennent après l’opération, les frais supplémentaires restent à la charge de la patiente.

Bien entendu, la patiente est en droit de demander un devis suivant les dispositions légales prévues avant son opération.

Enfin, elle dispose d’un délai de 15 jours de réflexion comme le stipule la loi à compter de la consultation.

Les paramètres qui influencent le prix de l’augmentation mammaire

Le prix d’une prothèse mammaire diffère d’une ville à une autre et d’un pays à un autre. En effet, les chirurgiens ont le droit de fixer leur tarif sans considérer celui appliqué par la concurrence. Les lois en vigueur dans chaque pays ont également leur influence sur la fixation du prix de l’implant mammaire.

Par ailleurs, il ne faut pas oublier que le prix de l’augmentation mammaire est tributaire de divers paramètres, tels que :

  • La notoriété du chirurgien
  • La complexité et l’individualité de chaque cas opératoire
  • Le coût de l’opération et de l’hospitalisation
  • Le prix des implants mammaires

La fixation du prix de la prothèse mammaire dépend donc d’un nombre variable de paramètres selon les pays.

Dans tous les cas, il faut se méfier des chirurgiens qui proposent un tarif trop bas, mais dont la qualité des interventions laisse à désirer. La sécurité et la santé passent avant tout le reste.

Les consultations médicales qui sont obligatoires avant la pose d’implants mammaires

Ainsi qu’il a été cité plus tôt, le prix de la prothèse mammaire est variable d’un chirurgien à un autre. Un bon chirurgien, qu’il soit en France ou ailleurs doit voir sa patiente au moins 2 fois avant le jour de l’intervention. La dernière consultation sera obligatoirement suivie d’un temps de réflexion de 15 jours.

Ces deux consultations sont en outre utiles pour choisir l’implant mammaire adapté. A ce titre, les implants mammaires sont caractérisés comme suit :

  • Leur forme : anatomique ou ronde
  • Leur enveloppe : microtexturée ou lisse
  • Leur volume : en fonction des souhaits de la patiente et sur les conseils avisés de son chirurgien
  • Leur contenu : du sérum physiologique ou de la silicone

Les précautions à prendre avant l’augmentation mammaire

Avant la pose d’une prothèse mammaire, la patiente doit observer un comportement strict :

  • Arrêt de tabagisme 2 mois avant l’opération pour diminuer le risque de nécrose des tissus
  • Arrêt de traitement à base d’aspirine, d’anticoagulants ou d’anti-inflammatoires 15 jours avant l’intervention
  • Arrêt de la prise de contraception orale un mois avant l’opération