Les stéréotypes laissent parfois perplexes. Même si les amateurs de sensations fortes et de vitesses ne sont pas à convaincre, les sceptiques l’emportent. Les motos en elles même sont considérées comme dangereuses. Selon toujours les idées reçues, elles le sont davantage si elles sont de type « sportive ». Pourtant, les constructeurs allient parfaitement performance et sécurité, comme quoi la sécurité du conducteur de deux roues sur la route dépend surtout de lui et non de l’engin.

Dans quelles circonstances conduire une sportive ?

Au lendemain du succès des motos scooters après la seconde guerre mondiale, l’esprit innovant l’emporte sur la susceptibilité et le scepticisme. Les constructeurs se sont lancés dans une véritable course pour la production de la «  deux roues » la plus performante. Les modèles de motos à système de motorisation étaient encore rabougris à l’époque de l’apparition de la première moto en 1894. Toutefois, les amateurs de deux roues ont cherché plus de puissance et plus de vitesse plus tard. Puis, aussi incroyable que cela puisse le paraître, la première course de moto naît à peine une année après l’apparition de la première moto. Et oui, la première course de moto qui date de 1895 se poursuit avec un succès fou et constant sur plusieurs années, soit jusqu’en 1907. D’ailleurs, même aujourd’hui, cette même compétition ou plutôt ce type de compétition, quoique beaucoup plus révolue, existe toujours.

La conduite d’une moto sportive est surtout conseillée pour les plus grands passionnés de deux roues et fervents amateurs de vitesse et de sensations fortes. Aussi,cela est surtout conseillé pour les motards qui vivent dans des zones rurales ou suburbaines car les routes urbaines souvent saturées ne conviennent pas. En effet, la conduite d’une sportive à une vitesse très allégée peut endommager le système de motorisation car comme le terme « sportive » l’indique, ces types de motos sont spécialement conçus pour rouler à fortes vitesses.

La moto sportive, synonyme de performance

Il ne faut pas confondre moto sportive et sport bien que le champ lexical du qualificatif « sportive » laisse entendre le contraire. En effet, les motos dites sportives ne sont pas exclusivement destinées à des fins sportives. Elles sont qualifiées de sportives uniquement pour leurs performances. D’ailleurs, les compétitions de conduite de deux roues dites compétitions sportives prouvent clairement cette nuance. Il existe aujourd’hui diverses compétitions sportives impliquant l’utilisation d’autres types de motos outre les deux roues sportives.

Traditionnellement, une moto est conçue pour rouler vite qu’elle soit sportive ou non. Il faut aussi savoir que les motos sportives sont également qualifiées comme tel pour leurs performances en termes de vitesse. En effet, en produisant les motos sportives, les constructeurs priorisent la vitesse sur tous les autres critères de performance d’une moto. Pour preuve, les motos sportives sont conçues, coté design, plus petites afin qu’elles soient plus légères pour gagner une capacité d’accélération de vitesse maximale et élevée dans la mesure du possible. Certaines motos sportives produites par les plus grands constructeurs dans le monde atteignent une capacité de vitesse allant jusqu’à 300km/h. C’est le cas des constructeurs japonais. D’ailleurs, puisque les idées affirment que vitesse et sécurité ne vont pas de pair, certains pays interdisent la conduite de motos sportives d’une certaine capacité de vitesse sur les routes publiques. Quoi qu’il en soit, il est quasiment impossible d’atteindre la vitesse maximale d’une moto sportive sur une route publique ou une circulation encombrée, d’autant plus que les motos sportives sont connues pour être particulièrement inconfortables pour les conducteurs non habitués. Les motos sportives sont d’ailleurs disponibles chez les plus grands revendeurs de motos à vendre à Madagascar.