Qu’ils soient plantés en jardin ou dans un verger, les arbres fruitiers nécessitent des soins particuliers. Outre les traitements contre les insectes ravageurs, ils ont besoin d’être taillés. L’idéal est de contacter un spécialiste en arboriculture pour cette opération. Mais la plupart du temps, nous décidons de nous en occuper personnellement. Pourtant, il n’est pas rare qu’on commette des erreurs au cours de la taille. Justement, nous en parlons. Nous allons également voir comment les éviter.

Pratiquer la taille des arbres fruitiers à la mauvaise période

L’erreur que nous faisons le plus souvent est de se tromper de période de taille. En effet, il est conseillé de tailler les arbres fruitiers pendant l’hiver, quand la sève se concentre dans la racine. Comme elle circule moins, la taille s’opèrera proprement et sans écoulement. Par conséquent, les plaies qui en sont issues se cicatrisent mieux et l’arbre ne sera pas sujet aux infections parasitaires.

Par ailleurs, il faudra tenir compte de l’espèce l’arbre fruitier pour déterminer le moment propice à sa taille. Les arbres à noyaux à l’exemple du pêcher s’accommodent plus à une taille d’été. Ainsi, il vaut mieux se fier à l’avis d’un élagueur professionnel avant d’entamer la moindre chose.

Couper les branches à ras du tronc

Pour ne pas compromettre la récolte de l’année à venir, il est conseillé de se limiter à la taille d’entretien des arbres fruitiers. Ainsi, on procèdera uniquement à la suppression des bois morts et des branches mal positionnées.

En outre, il ne faut pas couper les branches trop courtes, c’est-à-dire à ras du tronc de l’arbre. Il est préférable d’avoir la main légère, surtout si on ne maitrise pas les techniques de taille des arbres fruitiers.

Utiliser des outils mal aiguisés et non désinfectés

Il est essentiel d’adapter l’outil de coupe au diamètre des branches à sectionner. Plus encore, il faut s’assurer qu’il est bien aiguisé, car la coupe doit être bien nette. En effet, il s’agit là d’une garantie de la bonne cicatrisation des plaies. C’est également un moyen d’éviter les maladies.

Par ailleurs, il faut prendre le soin de désinfecter les lames des sécateurs et de la tronçonneuse avant et après chaque utilisation. Pour cela, vous pouvez utiliser de l’alcool à bruler ou chauffer les lames avec la flamme d’un briquet. En procédant de la sorte, vous évitez de véhiculer une éventuelle pathologie d’un sujet à un autre.

Réaliser des coupes trop droites

Au cours de la taille, les coupes devront toujours se faire en biseau. La partie supérieure de ce dernier doit être tournée vers le bourgeon, la pente inclinée sera dirigée du côté opposé. En conséquence, lorsque l’eau ruisselle sur le rameau, elle ne va pas s’écouler sur le bourgeon. Ce qui va éviter son pourrissement. Ici encore, si vous ne maitrisez pas la taille des fruitiers, il est plus judicieux de faire appel à un professionnel comme cette entreprise spécialisée en travaux d’élagage située en Yvelines.

Ne pas savoir distinguer les bourgeons à fleurs des bourgeons à bois

Les bourgeons à fleurs ont plus d’importance que les bourgeons à bois. Il faudra de ce fait les privilégier au cours des travaux de taille. On peut couper court les ramures qui ne contiennent que des bourgeons à bois.