Un régime végétalien élimine les produits animaux, notamment la viande, le poisson, les œufs et les produits laitiers. Les végétaliens se nourrissent plutôt d’aliments d’origine végétale et de produits enrichis. Pour les personnes atteintes de diabète, un régime végétalien peut présenter de nombreux avantages pour la santé, mais il peut être difficile de s’y mettre. Puisque vous éliminez la viande et les produits animaux, vous devez trouver des sources végétales de nutriments essentiels comme les protéines, le calcium et le fer. Il est également fréquent que les personnes suivant un régime végétalien pour le diabète consomment trop de glucides. Cet article a pour but de fournir des informations générales sur les régimes végétaliens et le diabète. Votre équipe de soins peut travailler avec vous sur une base individuelle pour s’assurer que vous suivez un régime végétalien équilibré.

Les avantages d’un régime végétalien

Les régimes végétaliens sont souvent pauvres en graisses saturées et riches en fibres, qui sont des facteurs importants pour un plan d’alimentation sain pour les personnes présentant des symptômes ou au traitement du diabète. Par conséquent, un régime végétalien peut apporter les avantages suivants :

Baisse du taux de sucre dans le sang

Tout comme les régimes végétariens, les régimes végétaliens pauvres en graisses peuvent abaisser le taux de sucre dans le sang. Les régimes végétariens et végétaliens peuvent contribuer à réduire les taux d’A1C de 0,3 à 0,4 % en moyenne chez les personnes atteintes de diabète de type 2.

Réduction du taux de cholestérol

Il est indique que les régimes à base de plantes réduisent le taux de cholestérol LDL (le « mauvais » cholestérol). Cela est bénéfique pour la santé cardiaque, d’autant plus que les personnes diabétiques présentent un risque plus élevé de maladies cardiovasculaires que les personnes non diabétiques.

Aide à la perte de poids

Selon l’ADA, les régimes végétaliens peuvent aider les gens à perdre du poids et à réduire leur tour de taille. Les personnes diabétiques qui suivent un régime végétalien sont moins susceptibles d’être en surpoids et d’avoir un pourcentage de graisse corporelle plus faible.

Préoccupations courantes concernant les régimes végétaliens

L’élimination de la viande et des produits d’origine animale ne se traduit pas toujours par un régime sain. De nombreux aliments végétaliens sont hautement transformés, comme le pain blanc, le riz blanc, les crackers, les biscuits et les repas en boîte, et peuvent avoir des effets négatifs sur la glycémie et la santé générale. La partie la plus importante du passage à un régime végétalien est de s’assurer que vous consommez tous les nutriments clés nécessaires à votre santé globale. Il est facile et pratique de prendre un repas végétalien hautement transformé, mais cela peut ne pas être bénéfique pour votre santé globale. Pour un régime végétalien sain pour le diabète, faites bien attention aux points suivants :

Évitez de consommer trop de glucides, en particulier les amidons et le sucre.

Vérifiez la teneur en sel, en sucre et en graisses de vos aliments. De nombreuses options végétaliennes sont riches en ces ingrédients. Incorporez les nutriments appropriés dans votre alimentation. Lorsque vous passez à un régime végétalien, il est fréquent que vous ayez du mal à obtenir la quantité appropriée de protéines, de fer, de calcium et de vitamine B12. Avant de modifier votre alimentation, consultez un diététicien nutritionniste (RDN) pour vous assurer que vous consommez la quantité de nutriments nécessaire à votre santé. La plupart des régimes d’assurance couvrent les visites chez un diététicien-nutritionniste si vous souffrez de pré-diabète ou de diabète. Il n’y a souvent pas de ticket modérateur pour ce service.

Consommer la bonne quantité de vitamines et de nutriments

La viande et les produits d’origine animale fournissent aux humains des nutriments essentiels comme le fer, le zinc, la vitamine B12, la vitamine D et le calcium. Les végétariens et les végétaliens doivent obtenir ces nutriments à partir de sources non animales, ce qui peut constituer un ajustement difficile lorsqu’on change de régime alimentaire.