Le CBD ou cannabidiol a été découvert en 1963. Il est issu d’une plante très réputée qui n’est autre que le cannabis. C’est la source de l’élément miraculeux que l’on appelle CBD. Ce dernier est le deuxième élément à avoir une concentration élevée après le THC ou le delta-9 tetrahydrocannabidiol. Par contre, vous devez noter que cette concentration n’est pas la même sur les variétés de cannabis existantes. Après des recherches approfondies sur le cannabis, les chercheurs ont pu créer des variétés de plantes à fort taux de cannabidiol avec une concentration peu élevée en THC. À présent, le monde entier se tourne vers ce produit à cause de ses effets positifs dans le traitement contre le coronavirus.

La position du cannabis vis-à-vis de la loi

Le CBD est réputé pour ses innombrables vertus dans plusieurs traitements différents. Mais ce qui intéresse le monde aujourd’hui, c’est ce qu’il peut apporter face à cette menace planétaire. En effet, malgré l’interdiction de la consommation du cannabis, la France, tout comme les autres pays européens, a autorisé son exploitation, notamment pour les bienfaits liés au CBD. De nombreuses recherches ont prouvé que le CBD peut soulager les inflammations pulmonaires ce qui est un des symptômes les plus connus du coronavirus. Heureusement, on peut trouver des produits naturels à base de CBD en France, ce qui devrait être un énorme avantage pour la population. Mais la question qui se pose c’est : comment ce produit peut-il contribuer à la lutte contre le Covid-19 ?

La caractéristique potentielle du CBD contre le Covid-19

Cela évoque toujours la curiosité des consommateurs c’est : pourquoi une plante de mauvaise réputation peut soulager les patients souffrants d’une inflammation pulmonaire ? Vous devez savoir que l’une des propriétés les plus connues du CBD est son effet anti-inflammatoire. Mais si l’on regarde de plus proche la réaction physiologique d’un patient infecté par le virus, on rencontre une tempête de cytokines. C’est une hormone qui est responsable d’une baisse considérable du système immunitaire. Sa présence en grande quantité provoque chez le patient une poussée de fièvre important, des douleurs musculaires et des toux incessantes.

Généralement, ce sont ces changements qui provoquent le décès d’un patient atteint du Covid-19. La présence de CBD dans le corps empêche cette tempête de cytokines d’atteindre sa puissance maximale. Le niveau d’apéline retrouve son taux normal et les poumons commencent petit à petit à se rétablir. On peut dire que le CBD empêche la pénétration du Covid-19 dans le système respiratoire.

Le CBD peut-il être isolé totalement du THC ?

En effet, le THC n’est pas vraiment l’élément idéal pour accompagner un produit aussi vertueux que le CBD. Cependant, il est difficile d’isoler complètement cette substance des produits à base de CBD. L’avantage c’est que le THC peut aussi avoir des effets anti-inflammatoires. Sur ce point, on peut donc le consommer. Par contre, il est moins toléré par rapport au CBD à cause de ces effets psychotropes. Le THC peut perturber l’état mental du patient. La désorientation, l’augmentation du rythme cardiaque, l’anxiété sont des effets secondaires du THC. À dose qui ne dépasse pas les 1500 mg par jour, le THC est même recommandé pour accélérer la guérison du patient atteinte d’inflammation pulmonaire.